Menu

L'APPEL DE ARUSHA AUX DISCIPLES


Rédigé le Mercredi 28 Mars 2018 à 11:05 | Lu 39 commentaire(s)


" Agir selon l'Esprit : appelés à être des disciples transformés"


 
Le 13 mars, jour de clôture de la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation du Conseil œcuménique des Églises, les participant-e-s à la Conférence ont publié un «Appel à vivre en disciples». Plus de 1 000 personnes se sont réunies en Tanzanie pour la Conférence. Toutes sont engagées dans la mission et l’évangélisation et sont issues de différentes traditions chrétiennes du monde entier.
«Malgré quelques lueurs d’espoir, nous avons dû prendre acte des forces porteuses de mort qui bouleversent l’ordre du monde et infligent des souffrances à de nombreuses personnes, précise la déclaration. Nous avons constaté l’accumulation choquante de richesses due au système financier mondial qui enrichit un petit nombre de gens et en appauvrit beaucoup d’autres.»
Ce système impérialiste mondial a fait du marché financier l’une des idoles de notre époque, et a renforcé les cultures de domination et de discrimination qui continuent à marginaliser et à exclure des millions de personnes, poursuit le document.
«La condition de disciple est à la fois un don et un appel à devenir des collaborateurs actifs de Dieu pour la transformation du monde», affirme la déclaration qui cite ensuite de nombreuses manières de suivre l’appel à être des disciples transformés.
«Nous sommes appelé-e-s à annoncer la bonne nouvelle de Jésus Christ – la plénitude de la vie, le repentir et le pardon des péchés, et la promesse de la vie éternelle – en paroles et en actes, dans un monde violent où nombreuses sont les personnes sacrifiées aux idoles de la mort et où beaucoup n’ont pas encore entendu l’Évangile», précise l’un de ces appels.
Selon un autre: «Nous sommes appelé-e-s à distinguer la parole de Dieu dans un monde qui communique de nombreux messages contradictoires, faux et déroutants.»
Les participant-e-s ont également décrit leur appel à prendre soin de la création de Dieu et à se montrer solidaires des nations sévèrement touchées par les changements climatiques.
«En tant que disciples, nous sommes appelé-e-s à former une communauté juste et inclusive, dans notre quête d’unité et dans notre cheminement œcuménique, dans un monde régi par la marginalisation et l’exclusion», poursuit la liste.
Le texte souligne également qu’il faut abattre les murs et œuvrer pour la justice avec les personnes dépossédées et déplacées qui ont dû fuir leur terre, notamment les migrant-e-s, les réfugié-e-s et les demandeurs et demandeuses d’asile, et qu’il est nécessaire de résister aux nouvelles frontières qui divisent et qui tuent.
«Nous sommes appelé-e-s à suivre le chemin de la croix qui s’oppose à l’élitisme, aux privilèges, au pouvoir personnel et structurel, conclut le document. Nous sommes appelé-e-s à vivre à la lumière de la résurrection qui ouvre des possibilités de transformation remplies d’espérance.»
 


 


Dr ABUOM Agnès : Présidente du Conseil Oecuménique des Eglises
Dr ABUOM Agnès : Présidente du Conseil Oecuménique des Eglises

Pasteur Olav Fykse Tveit : Secrétaire Général du Conseil Oecuménique des Eglises
Pasteur Olav Fykse Tveit : Secrétaire Général du Conseil Oecuménique des Eglises

Evêque Frédrick Onael Shoo : Evêque-Président de l'Eglise Evangélique Luthérienne de Tanzanie
Evêque Frédrick Onael Shoo : Evêque-Président de l'Eglise Evangélique Luthérienne de Tanzanie

WELBY Justin : Archevèque de Canterburry - Eglise Anglicane.
WELBY Justin : Archevèque de Canterburry - Eglise Anglicane.

Dr MULENGA-KAUNDA Mutale
Dr MULENGA-KAUNDA Mutale


" La grâce de Dieu s'offre dans la faiblesse et dans l'humilité, et non pas dans la puissance et dans le pouvoir"
                             " Notre rêve doit être conforme avec la vision de Dieu pour sa création"

                                                                              ----------------------------

"Ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment, Dieu nous l'a révélé par son Esprit ; car l'Esprit sonde tout, même les choses profondes de Dieu. Qui donc, parmi les hommes, connait les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui ? Ainsi, personne ne connaît les choses de Dieu non plus, si ce n'est l'Esprit de Dieu"
                                                            (1 Corinthiens 2/10-11)



L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          


PARATEXT 8, NOUVEAU LOGICIEL POUR LA TRADUCTION DE LA BIBLE

Les responsables de la Société Biblique du Pacifique Sud, présentent le nouveau logiciel pour la traduction de la Bible : Le paratext 8.

Du Lundi 11 Juin au Vendredi 15 Juin 2018, dans la paroisse de Montravel - Consistoire de Nouméa, s'est déroulé la session de formation sur le paratext 8, nouveau logiciel pour la traduction de la Bible. Dispensée par la Société Biblique du Pacifique Sud, dont le siège se trouve à Suva Fiji et membre de l'Alliance Biblique Universelle.
La formation a été conduite par les responsables de la Société Biblique du Pacifique Sud.
Mr HONG Joseph : Docteur en Théologie et Professeur à la faculté Théologique de Strasbourg.
Mr BERNEKING Steve : Docteur et professeur en théologie.
Pasteur LEWATORO Apenisa : Secrétaire Général de la Société Biblique du Pacifique Sud. Eglise Méthodiste de Fiji.
Pasteur PALU Ma'afu : Docteur en Théologie. Eglise Méthodiste de Tonga.
Pasteur CAPOA Philippe : Référent de l'EPKNC à la Société Biblique du Pacifique Sud.
Les régions ont répondu par la présence de leurs candidats à cette session de formation.
La région de Drehu : Pasteur WAIKATA Jaques, Pasteur HNAWEONGO Jean. (Révision de la Bible en Drehu).
La région de Nengone : Pasteur GOLESHA Sarengom, NGAIOHNI Wakota, Diacre HNASSIL Alain, Pasteur WAKAINE Wakira (Révision de la Bible en Nengone).
La région de Momawe : Pasteur EURIMINDIA Calvin, Diacre EURIMINDIA Ezéckias, (Traduction de l'Ancien Testament en Ajië). BOAOUVA Bob, PADOME Magali, Pasteur PADOME Paul (Traduction du Nouveau testament en Nelemwa). VOUDJO Marcel (Traduction du Nouveau Testament en BWATO).
Pourquoi traduire la Bible ?
1- Protéger nos langues face à la globalisation, qui pour la plupart n'existent plus.
2- L'évangile sera mieux proclamé dans nos langues.
Remerciements à la paroisse de Montravel et de Plum, ainsi que le consistoire de Nouméa, pour le bon déroulement de cette formation.
Remerciement également à nos formateurs et à la Société Biblique du Pacifique Sud.
Et un encouragement à toutes les personnes qui ont bénéficié de cette formation, de poursuivre le travail en mettant en pratique dans les régions, les conseils des formateurs sur le paratext 8.
                                                       " Send and Receive" - "Envoyer et Recevoir"

 



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Flickr
YouTube
Rss

Galerie
Science World
Capped
PIC_1610
Earth Horizon with UFO or Star
PIC_1620
PIC_1617