Menu

BETHANIE : PROJET DE VOYAGE EN FRANCE


Rédigé le Samedi 8 Octobre 2016 à 12:00 | Lu 92 commentaire(s)


« Mémoire et ouverture, entre missions et histoires »



Ce projet s’inscrit dans le Programme missionnaire de l’EPKNC en accord avec les directives
missionnaires de la CEVAA. Nos deux églises (EPKNC et EPUF) souhaitent créer des liens de solidarité et
cela sur les bases historiques et missionnaires posées par les premiers protestants de France et des premiers missionnaires français ou suisses venus en Nouvelle Calédonie et aux Îles Loyauté.
Souhait de réaffirmer à travers ce projet la volonté de faire découvrir aux étudiants
les valeurs insoupçonnables de la Bible et du monde de la théologie et également d’élever le niveau du Centre de Formation Pastorale et Théologique de Béthanie. 
Le projet se déroulera du 9 au 23 octobre 2016.

OBJECTIFS DU PROJET
Les objectifs sont de 5 ordres à savoir :
- S’instruire : La formation de nouveaux responsables de paroisse nous appelle à la découverte des
lieux de formation supérieure qui suscitera l’envi de poursuivre les études.
- Maintenir la mémoire : La Société des Missions évangéliques de Paris (SMEP), à Paris
renferme des vestiges de notre mémoire. Un travail de mémoire, qui doit réveiller également nos
actions sur nos terrains de mission
- Partager, parler de Dieu avec nos frères d’Europe : Vivre la relation avec l’autre, l’ouverture,
écouter ses raisons d’être. Chercher à améliorer les compétences des étudiants, dans le soutien de
leur formation, dans la rencontre de l’autre avec tous les bénéfices que cela peut entrainer, et
créer.
- Agir pour un monde de partage : Les gens du pacifique ont leur manière d’appréhender le
monde, la vie, la nature et nous sommes appelés à le partager ; et les relations, les engagements
que nous allons vivre doivent être un signe de la grâce de Dieu, de partage et de communion.
- Témoigner : Dans le Pacifique convoité, exploité par les puissances occidentales, américaines et
asiatiques, nous voulons témoigner notre soutien, à travers nos actions, nos échanges, nos écoles.

Pasteur Jacky et les étudiants
Pasteur Jacky et les étudiants

Les enfants de Béthanie
Les enfants de Béthanie

Répétition des chants
Répétition des chants

Pasteur Marie-Claire et Laneisie
Pasteur Marie-Claire et Laneisie

Les étudiants devant le temple de Xepenehe
Les étudiants devant le temple de Xepenehe


" Jésus marche le long du lac de Galilée. Il voit Simon et André, le frère de Simon. Ce sont des pêcheurs et ils sont en train de jeter un filet dans le lac. Jésus leur dit : Venez avec moi et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes ".
                                                                  (Marc 1/16-17)



L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30


INVITES A L'ASSEMBLEE GENERALE DE LA FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE

Les responsables des églises protestantes du pays, invités à l’AG de la FPF à Paris.

Les invités sont arrivés au Défap, où ils étaient hébergés, quelques jours avant les premières rencontres à la Maison du protestantisme, au 47 rue de Clichy, dans le neuvième arrondissement : une délégation des Églises de Nouvelle-Calédonie, présente à Paris à l'invitation de la Fédération Protestante de France (FPF), qui tenait son Assemblée Générale. Cette délégation comprenait le pasteur Höcë KAEMO, président de l'Église Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie (EPKNC) et son épouse, pasteure Marie-Claire KAEMO, directrice du Centre de Formation Pastorale et Théologique de Béthanie ; le pasteur Yvon DEA, président des Assemblées de Dieu de Nouvelle-Calédonie ; le pasteur et aumônier Marc PERRIN, Assemblées de Dieu de Nouvelle-Calédonie ; le pasteur André BEINON, président de l'Église évangélique libre de Nouvelle-Calédonie.
Les membres de cette délégation étaient également invités à la conférence-débat animée le jeudi 31 janvier par le professeur Frédéric Rognon, sur le thème : «La Nouvelle-Calédonie après le référendum : quels défis pour les Églises ?». Car dans cette terre loin de la métropole et de sa conception de la laïcité, la religion a un rôle crucial à jouer. Selon ce mot de l'ancien Haut-Commissaire Vincent Bouvier : «Ce sont des hommes d'Église qui ont permis, souvent en désaccord avec les autorités de l'époque, de poser un regard différent sur l'identité Kanak. La religion a un rôle majeur à jouer dans la gestion des tensions et le maintien du dialogue.» Et de Maurice Leenhardt jusqu'à Jacques Stewart, les protestants de métropole et ceux de Nouvelle-Calédonie entretiennent depuis longtemps des relations singulières. Ce qu'avait rappelé François CLAVAIROLY, le président de la FPF, en évoquant «l'histoire partagée du protestantisme kanak et du protestantisme anglais puis français» à la suite de sa visite au Pays en mai 2018 en compagnie d'Emmanuel Macron, à quelques mois du référendum d'autodétermination qui s'est déroulé en novembre, et a vu la victoire, attendue mais moins nette que ne le prédisaient les sondages, du maintien dans la France.
Une table ronde animée par Didier Crouzet, secrétaire général de l'EPUdF, a réuni le 26 janvier au 47 rue de Clichy, à la Maison du protestantisme, les pasteurs Var et Marie-Claire Kaemo, le pasteur André Beinon et les pasteurs Yvon Dea et Marc Perrin, hôtes d'honneur de l'assemblée générale de la FPF. (Article Defap)
 

 



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Flickr
YouTube
Rss

Galerie
PIC_1620
Earth Horizon with UFO or Star
PIC_1617
Cité des sciences et de l’industrie
PIC_1615
Disco Planet