Menu

PREMIER CULTE AU MEDIPOLE


Rédigé le Vendredi 30 Décembre 2016 à 15:51 | Lu 71 commentaire(s)


PREMIER CULTE DE L'AUMÔNERIE DES HÔPITAUX AU MEDIPOLE


Suite au déménagement du CHT Gaston BOURRET vers le Médipole, le groupe d'aumônerie avec le pasteur aumônier, HAMU Bernard Belë, ont animé le dernier culte dans la chapelle du CHT, le dimanche 18 Décembre 2016. 
Le dimanche d'après, c'est le dimanche 25 Décembre 2016, jour de Noël, Pasteur HAMU Bernard Belë, et le Président de l'EPKNC, Pasteur WAKAINE Wakira, accompagnés du groupe de l'aumônerie ont célébré le premier culte au Médipole. Beaucoup de joie, pour les familles des malades, pour le personnel et pour la direction du médipole, mais surtout, pour le groupe de l'aumônerie des prisons qui devront, maintenant, tous les dimanche, précher la bonne nouvelle du Seigneur au médipole auprès des malades.
En tout cas, pour eux, ce dimanche 25 Décembre 2016 restera gravé dans les mémoires.
 

Le groupe de l'aumônerie des hôpitaux avec le pasteur aumônier HAMU Belë
Le groupe de l'aumônerie des hôpitaux avec le pasteur aumônier HAMU Belë

Pasteur HAMU Bernard Belë, aumôniers des hôpitaux
Pasteur HAMU Bernard Belë, aumôniers des hôpitaux

Pasteur WAKAINE Wakira Président de l'EPKNC et pasteur HAMU Belë, lors de la présentation d'un geste coutumier avant de commencer le culte
Pasteur WAKAINE Wakira Président de l'EPKNC et pasteur HAMU Belë, lors de la présentation d'un geste coutumier avant de commencer le culte

Pasteur WAKAINE Wakira, Président de l'EPKNC, anime le premier culte au médipole
Pasteur WAKAINE Wakira, Président de l'EPKNC, anime le premier culte au médipole

Pasteur HAMU Belë aumônier des hôpitaux et son épouse Marie-France
Pasteur HAMU Belë aumônier des hôpitaux et son épouse Marie-France

Les jeunes faisant partie du groupe d'aumônerie
Les jeunes faisant partie du groupe d'aumônerie

L'entrée principale du médipole
L'entrée principale du médipole



L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    


INVITES A L'ASSEMBLEE GENERALE DE LA FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE

Les responsables des églises protestantes du pays, invités à l’AG de la FPF à Paris.

Les invités sont arrivés au Défap, où ils étaient hébergés, quelques jours avant les premières rencontres à la Maison du protestantisme, au 47 rue de Clichy, dans le neuvième arrondissement : une délégation des Églises de Nouvelle-Calédonie, présente à Paris à l'invitation de la Fédération Protestante de France (FPF), qui tenait son Assemblée Générale. Cette délégation comprenait le pasteur Höcë KAEMO, président de l'Église Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie (EPKNC) et son épouse, pasteure Marie-Claire KAEMO, directrice du Centre de Formation Pastorale et Théologique de Béthanie ; le pasteur Yvon DEA, président des Assemblées de Dieu de Nouvelle-Calédonie ; le pasteur et aumônier Marc PERRIN, Assemblées de Dieu de Nouvelle-Calédonie ; le pasteur André BEINON, président de l'Église évangélique libre de Nouvelle-Calédonie.
Les membres de cette délégation étaient également invités à la conférence-débat animée le jeudi 31 janvier par le professeur Frédéric Rognon, sur le thème : «La Nouvelle-Calédonie après le référendum : quels défis pour les Églises ?». Car dans cette terre loin de la métropole et de sa conception de la laïcité, la religion a un rôle crucial à jouer. Selon ce mot de l'ancien Haut-Commissaire Vincent Bouvier : «Ce sont des hommes d'Église qui ont permis, souvent en désaccord avec les autorités de l'époque, de poser un regard différent sur l'identité Kanak. La religion a un rôle majeur à jouer dans la gestion des tensions et le maintien du dialogue.» Et de Maurice Leenhardt jusqu'à Jacques Stewart, les protestants de métropole et ceux de Nouvelle-Calédonie entretiennent depuis longtemps des relations singulières. Ce qu'avait rappelé François CLAVAIROLY, le président de la FPF, en évoquant «l'histoire partagée du protestantisme kanak et du protestantisme anglais puis français» à la suite de sa visite au Pays en mai 2018 en compagnie d'Emmanuel Macron, à quelques mois du référendum d'autodétermination qui s'est déroulé en novembre, et a vu la victoire, attendue mais moins nette que ne le prédisaient les sondages, du maintien dans la France.
Une table ronde animée par Didier Crouzet, secrétaire général de l'EPUdF, a réuni le 26 janvier au 47 rue de Clichy, à la Maison du protestantisme, les pasteurs Var et Marie-Claire Kaemo, le pasteur André Beinon et les pasteurs Yvon Dea et Marc Perrin, hôtes d'honneur de l'assemblée générale de la FPF. (Article Defap)
 

 



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Flickr
YouTube
Rss

Galerie
PIC_1617
PIC_1622
Science World
Cité des sciences et de l’industrie
Most Earthlike Exoplanet Started out as Gas Giant
Walk Faster