Menu

ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DE L'ALLIANCE SCOLAIRE A MONTRAVEL


Rédigé le Mardi 15 Mai 2018 à 17:17 | Lu 153 commentaire(s)


L'Alliance Scolaire en assemblée générale extraordinaire


Vendredi 11 Mai 2018, la cinquantaine de délégués venus des différents établissements, des écoles, et des associations des parents d'élèves de l'ASEE (Alliance Scolaire de l'Eglise Evangélique), se sont réunis en assemblée générale extraordinaire dans la paroisse de Montravel - consistoire de Nouméa.
La tenue de cette assemblée générale extraordinaire a été décidée par le conseil d'administration de l'Alliance Scolaire, suite à la décision du tribunal du 27 Novembre 2017 pour la mise en redressement judiciaire de l'ASEE .
Cette assemblée générale extraordinaire avait pour objectif : 
1- Approbation des propositions de modification des articles 5,6,7 et 8 des statuts de l'ASEE.
2- Leur applicabilité pour l'audience du tribunal du 28 Mai 2018.
L'assemblée générale ordinaire de l'ASEE se déroulera les 13 et 14 Août 2018 dans la paroisse de Bayes - Consistoire de PPT (Ponérihouen - Poindimié - Touho)



 

La cinquantaine de délégués ont répondu favorablement par leur présence à la convocation à l'Assemblée Générale Extraordinaire
La cinquantaine de délégués ont répondu favorablement par leur présence à la convocation à l'Assemblée Générale Extraordinaire

Mot d'ouverture de l'AGE par Mr WAHMETU Kapia, président du Conseil d'administration de l'ASEE
Mot d'ouverture de l'AGE par Mr WAHMETU Kapia, président du Conseil d'administration de l'ASEE

Les délégués tous marqués par la volonté commune de sortir l'Alliance Scolaire de cette situation difficile qu'elle traverse
Les délégués tous marqués par la volonté commune de sortir l'Alliance Scolaire de cette situation difficile qu'elle traverse

                                                     " Confiance, c'est moi, n'ayez pas peur ! "
                                                                        (Mathieu 14/27)    



L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    


INVITES A L'ASSEMBLEE GENERALE DE LA FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE

Les responsables des églises protestantes du pays, invités à l’AG de la FPF à Paris.

Les invités sont arrivés au Défap, où ils étaient hébergés, quelques jours avant les premières rencontres à la Maison du protestantisme, au 47 rue de Clichy, dans le neuvième arrondissement : une délégation des Églises de Nouvelle-Calédonie, présente à Paris à l'invitation de la Fédération Protestante de France (FPF), qui tenait son Assemblée Générale. Cette délégation comprenait le pasteur Höcë KAEMO, président de l'Église Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie (EPKNC) et son épouse, pasteure Marie-Claire KAEMO, directrice du Centre de Formation Pastorale et Théologique de Béthanie ; le pasteur Yvon DEA, président des Assemblées de Dieu de Nouvelle-Calédonie ; le pasteur et aumônier Marc PERRIN, Assemblées de Dieu de Nouvelle-Calédonie ; le pasteur André BEINON, président de l'Église évangélique libre de Nouvelle-Calédonie.
Les membres de cette délégation étaient également invités à la conférence-débat animée le jeudi 31 janvier par le professeur Frédéric Rognon, sur le thème : «La Nouvelle-Calédonie après le référendum : quels défis pour les Églises ?». Car dans cette terre loin de la métropole et de sa conception de la laïcité, la religion a un rôle crucial à jouer. Selon ce mot de l'ancien Haut-Commissaire Vincent Bouvier : «Ce sont des hommes d'Église qui ont permis, souvent en désaccord avec les autorités de l'époque, de poser un regard différent sur l'identité Kanak. La religion a un rôle majeur à jouer dans la gestion des tensions et le maintien du dialogue.» Et de Maurice Leenhardt jusqu'à Jacques Stewart, les protestants de métropole et ceux de Nouvelle-Calédonie entretiennent depuis longtemps des relations singulières. Ce qu'avait rappelé François CLAVAIROLY, le président de la FPF, en évoquant «l'histoire partagée du protestantisme kanak et du protestantisme anglais puis français» à la suite de sa visite au Pays en mai 2018 en compagnie d'Emmanuel Macron, à quelques mois du référendum d'autodétermination qui s'est déroulé en novembre, et a vu la victoire, attendue mais moins nette que ne le prédisaient les sondages, du maintien dans la France.
Une table ronde animée par Didier Crouzet, secrétaire général de l'EPUdF, a réuni le 26 janvier au 47 rue de Clichy, à la Maison du protestantisme, les pasteurs Var et Marie-Claire Kaemo, le pasteur André Beinon et les pasteurs Yvon Dea et Marc Perrin, hôtes d'honneur de l'assemblée générale de la FPF. (Article Defap)
 

 



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Flickr
YouTube
Rss

Galerie
Earth Horizon with UFO or Star
PIC_1622
PIC_1620
Cité des sciences et de l’industrie
Science World
Steel Wool Sparks on the Beach