Menu

2. FORMATION


Rédigé le Lundi 10 Août 2015 à 04:34 | Lu 40 commentaire(s)


Nous nous soucions d’abord de la formation du peuple de Dieu.


En conséquence le passage de notre Ecole pastorale en Centre de formation pastorale et théologique de Béthanie permet depuis d’accueillir toutes personnes désirant suivre une formation biblique et théologique. Nous nous soucions aussi de multiplier la formation continue de nos pasteurs, des diacres, des moniteurs d’école du dimanche, des aumôniers et responsables d’Eglise.
La formation du peuple de Dieu et de nos responsables est perçue comme un renforcement de nos connaissances et capacités par rapports aux nombreux défis lancés par notre société actuelle, par la modernisation et la globalisation.
 



L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          


INVITES A L'ASSEMBLEE GENERALE DE LA FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE

Les responsables des églises protestantes du pays, invités à l’AG de la FPF à Paris.

Les invités sont arrivés au Défap, où ils étaient hébergés, quelques jours avant les premières rencontres à la Maison du protestantisme, au 47 rue de Clichy, dans le neuvième arrondissement : une délégation des Églises de Nouvelle-Calédonie, présente à Paris à l'invitation de la Fédération Protestante de France (FPF), qui tenait son Assemblée Générale. Cette délégation comprenait le pasteur Höcë KAEMO, président de l'Église Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie (EPKNC) et son épouse, pasteure Marie-Claire KAEMO, directrice du Centre de Formation Pastorale et Théologique de Béthanie ; le pasteur Yvon DEA, président des Assemblées de Dieu de Nouvelle-Calédonie ; le pasteur et aumônier Marc PERRIN, Assemblées de Dieu de Nouvelle-Calédonie ; le pasteur André BEINON, président de l'Église évangélique libre de Nouvelle-Calédonie.
Les membres de cette délégation étaient également invités à la conférence-débat animée le jeudi 31 janvier par le professeur Frédéric Rognon, sur le thème : «La Nouvelle-Calédonie après le référendum : quels défis pour les Églises ?». Car dans cette terre loin de la métropole et de sa conception de la laïcité, la religion a un rôle crucial à jouer. Selon ce mot de l'ancien Haut-Commissaire Vincent Bouvier : «Ce sont des hommes d'Église qui ont permis, souvent en désaccord avec les autorités de l'époque, de poser un regard différent sur l'identité Kanak. La religion a un rôle majeur à jouer dans la gestion des tensions et le maintien du dialogue.» Et de Maurice Leenhardt jusqu'à Jacques Stewart, les protestants de métropole et ceux de Nouvelle-Calédonie entretiennent depuis longtemps des relations singulières. Ce qu'avait rappelé François CLAVAIROLY, le président de la FPF, en évoquant «l'histoire partagée du protestantisme kanak et du protestantisme anglais puis français» à la suite de sa visite au Pays en mai 2018 en compagnie d'Emmanuel Macron, à quelques mois du référendum d'autodétermination qui s'est déroulé en novembre, et a vu la victoire, attendue mais moins nette que ne le prédisaient les sondages, du maintien dans la France.
Une table ronde animée par Didier Crouzet, secrétaire général de l'EPUdF, a réuni le 26 janvier au 47 rue de Clichy, à la Maison du protestantisme, les pasteurs Var et Marie-Claire Kaemo, le pasteur André Beinon et les pasteurs Yvon Dea et Marc Perrin, hôtes d'honneur de l'assemblée générale de la FPF. (Article Defap)
 

 


News

4.ORGANISATION

10/08/2015 - Frédéric Dhie

3. FINANCES

10/08/2015 - Frédéric Dhie

2. FORMATION

10/08/2015 - Frédéric Dhie

1° EVANGELISATION

10/08/2015 - Frédéric Dhie

Les champs d'action du synode 2002 de Gossanah

10/08/2015 - Frédéric Dhie

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Flickr
YouTube
Rss

Galerie
Capped
Disco Planet
PIC_1615
Walk Faster
PIC_1623
PIC_1621