Menu

Qui sommes-nous ?


Rédigé le Lundi 10 Août 2015 à 03:00 | Lu 286 fois | 0 commentaire(s)


L’Eglise Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie (EPKNC) est la nouvelle appellation votée au Synode de Thuahaik en 2013. Elle remplace l’EENCIL qui existait précédemment.


Nous sommes environ 70 000 membres majoritairement kanak (95%) sur une population de 280 000 habitants. Une soixantaine de pasteurs repartis dans nos paroisses assurent la prédication de l’Evangile. Les paroisses protestantes du Vieux Temple et de Mont Ravel, situées dans la capitale, Nouméa, sont les seuls lieux où nous pouvons rencontrer des protestants d’autres ethnies. 
Nous sommes organisés en quatre régions : la Grande Terre, en majorité catholique et les îles : Lifou, Maré et Ouvéa, à 80% protestantes.  




L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    


INVITES A L'ASSEMBLEE GENERALE DE LA FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE

Les responsables des églises protestantes du pays, invités à l’AG de la FPF à Paris.

Les invités sont arrivés au Défap, où ils étaient hébergés, quelques jours avant les premières rencontres à la Maison du protestantisme, au 47 rue de Clichy, dans le neuvième arrondissement : une délégation des Églises de Nouvelle-Calédonie, présente à Paris à l'invitation de la Fédération Protestante de France (FPF), qui tenait son Assemblée Générale. Cette délégation comprenait le pasteur Höcë KAEMO, président de l'Église Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie (EPKNC) et son épouse, pasteure Marie-Claire KAEMO, directrice du Centre de Formation Pastorale et Théologique de Béthanie ; le pasteur Yvon DEA, président des Assemblées de Dieu de Nouvelle-Calédonie ; le pasteur et aumônier Marc PERRIN, Assemblées de Dieu de Nouvelle-Calédonie ; le pasteur André BEINON, président de l'Église évangélique libre de Nouvelle-Calédonie.
Les membres de cette délégation étaient également invités à la conférence-débat animée le jeudi 31 janvier par le professeur Frédéric Rognon, sur le thème : «La Nouvelle-Calédonie après le référendum : quels défis pour les Églises ?». Car dans cette terre loin de la métropole et de sa conception de la laïcité, la religion a un rôle crucial à jouer. Selon ce mot de l'ancien Haut-Commissaire Vincent Bouvier : «Ce sont des hommes d'Église qui ont permis, souvent en désaccord avec les autorités de l'époque, de poser un regard différent sur l'identité Kanak. La religion a un rôle majeur à jouer dans la gestion des tensions et le maintien du dialogue.» Et de Maurice Leenhardt jusqu'à Jacques Stewart, les protestants de métropole et ceux de Nouvelle-Calédonie entretiennent depuis longtemps des relations singulières. Ce qu'avait rappelé François CLAVAIROLY, le président de la FPF, en évoquant «l'histoire partagée du protestantisme kanak et du protestantisme anglais puis français» à la suite de sa visite au Pays en mai 2018 en compagnie d'Emmanuel Macron, à quelques mois du référendum d'autodétermination qui s'est déroulé en novembre, et a vu la victoire, attendue mais moins nette que ne le prédisaient les sondages, du maintien dans la France.
Une table ronde animée par Didier Crouzet, secrétaire général de l'EPUdF, a réuni le 26 janvier au 47 rue de Clichy, à la Maison du protestantisme, les pasteurs Var et Marie-Claire Kaemo, le pasteur André Beinon et les pasteurs Yvon Dea et Marc Perrin, hôtes d'honneur de l'assemblée générale de la FPF. (Article Defap)
 

 


News

Qui sommes-nous ?

10/08/2015 - Frédéric Dhie

Notre carte d'identité

10/08/2015 - Frédéric Dhie

LES PRINCIPES DE L'EGLISE PROTESTANTE

10/08/2015 - Frédéric Dhie

Le Christ est le chef de l’Église

09/08/2015 - Frédéric Dhie

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Flickr
YouTube
Rss

Galerie
Aurora Borealis - Bear Lake, Alaska
PIC_1622
Walk Faster
Capped
Earth Horizon with UFO or Star
PIC_1615